La feuille de cet arbre
Qu’à mon jardin confia l’Orient
Laisse entrevoir son sens secret
Au sage qui sait s’en saisir.
Goethe


Retrouver nous sur




L’UEVI fédère neuf éditeurs de voyage indépendants de langue française – cinq à Paris, trois en province et un à Bruxelles – , qui cherchent à incarner par leurs publications toutes les formes du voyage :
• ancien ou contemporain ;
• de proximité ou lointain ;
• par tous les modes de déplacement ;
• dans toutes les aires géographiques et au sein de toutes les cultures ;
• pour des motifs artistiques, humanitaires, intellectuels ou spirituels.

À eux neuf, ils représentent à ce jour :
• 1047 titres publiés ;
• 918 titres disponibles, dont 918 auprès des libraires ;
• 740 auteurs ;
• 291 autres contributeurs ;
• 52 collections établies ;
• 28 titres en préparation ou en cours de réédition http://www.uevi.org/



INSCRIPTION
News Letters Ginkgo

Nom

Prénom

Adresse Mail



Femmes et pommiers
Moa Martinson

Traduit du suédois
par Lise Froger-Olsson

La littérature dite prolétarienne a connu un beau succès en Suède. Moa Martinson (Helga Maria Swartz, 1890-1964), épouse du Prix Nobel de littérature (1974) Harry Martinson, fut l’un des membres féminins de ce courant.

Publié en 1933, son premier roman, Femmes et pommiers, décrit le monde ouvrier de la ville de Norrköping.
Un milieu foisonnant, au sein duquel les femmes de plusieurs générations vont jouer un rôle prépondérant...

La femme d'un seul homme
Vilhem Moberg

Traduit du suédois
par Marguerite Gay

«Publié pour la première fois en 1933 en Suède, La Femme d’un seul homme de Vilhelm Moberg est d’abord le récit d’une passion amoureuse qui surgit, saisit et unit un homme et une femme. Il oppose l’amour fou de deux êtres aux contraintes de la société et de ses interdits.
La passion des deux amants va-t-elle alors entraîner leur chute ou précipiter leur libération, non seulement des conventions sociales qui régissent la vie rurale, mais aussi, de l’oppression économique dont ils sont, l’un comme l’autre, les victimes ?

Sherlock Holmes
& le Monstre de l’Ubaye
Jean-Louis Lejonc
& Pierre Charmoz

« Les Indiens tournaient en hurlant depuis une heure autour du chariot planté au milieu du désert. […] Victor s’abattit sans un cri quand une flèche lui traversa la gorge, Jean-Baptiste roula dans la poussière en se tenant le ventre transpercé par un trait.
Le conducteur était mort, Bernadette était morte.
Miss Hudson, la dernière de cette navrante expédition, avait pris l’enfant dans ses bras. Il ignorait qu’il était orphelin depuis cinq minutes. »

Entre Ubaye et Mexique, un roman qui galope à bride abattue...


Télécharger le catalogue Ginkgo éditeur :