Le plein été à Copenhague, un concert de jazz dans la rue. Nous retrouvons le journaliste anonyme, héros habituel des romans de Dan Turèll, qui croit reconnaître le jeu du guitariste, Carsten Friis, un vieil ami. Mais, pas le temps d’échanger des politesses, Carsten s’écroule soudainement.

Pour le journaliste, l’affaire est immédiatement personnelle, intime. En plein été, seul et désœuvré, il laisse les souvenirs l’emporter sur les traces d’une mort qui, au fil des heures, devient de plus en plus étrange.

Après Mortels lundis, Dan Turèll nous entraîne encore une  fois dans son univers familier. Le Copenhague crasseux et vivant des bas-fonds, peuplés de policiers maniaques et de dealers à la petite semaine. À quelques rues seulement des promenades figées de la garde royale et de la Petite Sirène regardant la mer.

Dan Turèll, mort en 1993, était l’une des figures emblématiques de la scène culturelle danoise. Surnommé le « Chandler danois », il est l’un des écrivains les plus prolixes de sa génération, La Beat Génération…. C’est aussi, en quelque sorte, le Boris Vian scandinave.

Un talent aux multiples facettes… Créateur du festival de jazz de Copenhague, poète, cinéaste, musicien, auteur de polars qui lui apporteront la célébrité.

« Dan Turèll a une place toute désignée aux côtés des maîtres du roman noir… Élève dissipé de l’école de Chandler, il rappelle par son penchant pour l’humour grinçant l’esprit de Graig Rice et de Jonathan Latimer… S’inscrivant dans la plus pure tradition du genre, Dan Turèll s’impose comme un poète de la grande ville. Musicien de l’ombre, il égrène les notes mélancoliques de son blues marginal dans les arrière-cours délabrées et les petits clubs de jazz, loin des beaux quartiers et des restaurants chics. » Danish literary Magazine.

Traduit du danois par Nils Ahl et Orlando de Rudder.


Télécharger

Meurtre à l’heure de pointe
Dan Turèll

192 pages
format 13 x 21
ISBN
9782846790093
Prix public 15 €